couv-clés-site

Les clés d’un bon site web

Souvent je reçois des clients qui veulent « simplement un site basique avec l’historique de l’entreprise, pas cher et vite fait », et je leur répond : « Alors ne faites pas de site web » (mon dieu, il est fou).

En fait ce que je veux leur faire comprendre c’est qu’un site internet est un support de communication dynamique et interactif qui doit être pensé pour répondre à des objectifs (interactivité, contact, achat, référencement). Voici donc quelques points que je m’efforce de tenir lorsque je conçois un site web.

Penser à la cible

On nous le répète tellement dans les écoles de communication… qu’on fini par ne pas le faire. Erreur. Et on s’en rend vite compte sur le web car chaque internaute a sa propre manière de fonctionner selon son âge, son emploi, ses hobbies… Il est donc important de cibler sa communication. Le graphisme, le contenu texte, les photos et les vidéos, les réseaux sociaux… voilà autant d’éléments à « orienter » selon son public.

Répondre à ses objectifs

Si vous me donnez de l’argent, c’est pour une raison…en gagner plus. Mais je vais m’intéresser à l’étape juste avant : comment amener le client à vous faire confiance. C’est là qu’interviennent les objectifs que l’on donne à sa communication. Ils peuvent être de toute sorte : la demande de devis, l’appel téléphonique, le partage de vos contenus, l’achat en ligne, le téléchargement de votre catalogue, le référencement… Un site web doit répondre à un ou plusieurs objectifs qui vont transformer les visiteurs en clients.

Il est très important de les définir car ils vont nous permettre d’orienter notre approche lors de la conception (mise en place de boutons « call-to-action », menu orienté, contenu optimisé pour le référencement, etc).

Ne pas négliger le design

Il est indispensable que votre site web, et votre communication de manière globale, intègre la notion de design émotionnel. C’est la manière dont le design de vos supports de communication va jouer un rôle très important dans l’impact sur le public. Pour revenir au web plus précisement, le design de votre site web va directement influer sur le comportement de l’internaute. Un lecteur va mieux assimiler votre message si il se sent bien sur votre site internet.

Penser l’ergonomie

Souvent liée au design, l’ergonomie permet de faciliter la navigation de vos internautes dans le site, rendre la lecture et le parcours fluide. Ce point est très important car l’internaute peut zapper votre site sans même l’avoir lu, juste parce qu’il s’embête à chercher la barre de recherche ou le menu.

Le combo design-ergonomie est une science. Parfois, la modification d’un petit élément (couleur, taille, texte…) du design peut casser le montage ergonomique du site !

Respecter les standards

Les standards graphiques : Pourquoi la plupart des sites e-commerces se ressemblent ? Pourquoi la plupart des sites de téléphonie se ressemblent ? C’est simple : ils utilisent la meilleure ergonomie et le meilleurs style graphique adapté à leur univers et leurs objectifs. Aucun d’entre eux ne fait preuve de mauvaise volonté, mais chacun d’entre eux utilise la meilleure méthode possible.

Chaque domaine d’activité a ses propres codes, tout comme chaque objectif nous renvoie vers un nombre de solutions limité. Croyez-moi, si je place le menu en haut ou si j’utilise certaines couleurs, c’est pour une raison particulière.

Bien entendu nous pouvons casser les codes et proposer un site décalé. C’est un parti pris que je peux apprécier mais risqué, et qui doit être accompagné d’une communication globale décalée et extrêmement bien réalisée.

Les standards techniques : Alors là, pas question de déroger aux règles, il faut respecter le code. Un site internet doit coller aux standards du web portés par HTML. Le code HTML nous fourni de nombreux éléments qui nous permettre de bien structurer le squelette de notre site (ce qu’on appelle la sémantique) et de donner plus ou moins d’importance à certains contenus du site. Et ça n’a pas pour but que de plaire aux geeks, mais de concevoir un site propre et clair qui pourra évoluer plus facilement, se gérer plus facilement et être mieux référençable.

Faire un cahier des charges

Ce point devrait être le premier de la liste mais j’ai souhaité le placer en dernier car le cahier des charges doit comporter tous les éléments que j’ai cité auparavant. Je ne fais jamais signer de devis sans cahier des charges. C’est l’assurance du bon déroulement d’un projet, il permet d’éviter les surprises et de travailler correctement.

Ce précieux document renferme d’autres informations importantes comme l’hébergement, les intervenants, les premières ébauches, etc. Pensez aussi que c’est à vous, clients, de donner toutes les clés à votre prestataire, n’omettez aucun détail, plus nous en savons sur votre entreprise et plus nous pouvons adopter la meilleure stratégie.

Vous laisser conseiller

Je vois trop souvent des graphistes qui écoutent le client, réalisent ce qu’il désire et point. Sans se poser la moindre question. Résultat : un client heureux mais une communication ratée (donc un client perdu en fait). Si vous faites appel à un professionnel et que vous sortez votre chéquier, ce n’est pas juste pour payer du temps de travail, c’est pour obtenir une expertise, une autre vision sur votre entreprise et votre communication.

Leave a Comment