QR codes, le bon du mauvais

Cela fait quelques temps que je remarque de nombreuses utilisations abusives des QR codes. Il y en a pour tous les goûts, toutes les utilisations, des plus inutiles aux plus inefficaces, et je vous propose de parcourir ce Tumblr pour vous faire une idée. Pis, aujourd’hui, des agences peu scrupuleuses facturent la création des QR codes que l’on peut générer gratuitement sur de nombreux sites web.

Le QR code est une extension multimédia

Le QR (Quick Response) code est une sorte de carré constitué d’une multitude de points qui sont la transcription graphique d’une information ou d’une action : une adresse internet, une fiche contact, un email, un texte, etc. Ils sont sont une extension multimédia d’un contenu existant, ils doivent permettre au lecteur de votre contenu d’aller plus loin grâce à son smartphone : lire une vidéo, télécharger une application, etc.

Le fonctionnement est le même que pour un code barre : grâce à une application spécialisée et à la caméra de son smartphone, on  scanne le code qui va nous délivrer son information.

Aujourd’hui la plupart des QR codes que j’ai scanné renvoient vers une url, la plupart du temps le site web de l’entreprise qui l’a édité. C’est pour moi le principal abus d’utilisation du QR code ! Or le QR code ne doit pas remplacer une information qui serait plus simple à faire passer en texte pur, et qui aurait un impact universel car nous n’aurions pas besoin de smartphone pour connaitre cette information. Remplacer l’adresse de son site web par un QR code et inutile et contre-productif !

C’est en voyant deux QR codes géants sur des affiches du Crédit Mutuel, dans un reportage sur les Francofolies,  que j’ai décidé de présenter ici quelques bonnes et mauvaise pratiques de cet outil multimédia.

qrcode-francos

Alors que seulement 40% des français sont équipés en smartphones (chiffres 2012), et que tous n’ont pas un accès illimités à internet par la 3G, je ne comprend pas pourquoi le Crédit Mutuel a préféré mettre deux QR Codes géants plutôt qu’une bonne vieille publicité contenant l’info et son url : les détenteurs de smartphone auraient pu taper l’adresse et les autres n’auraient pas été lésés par le manque d’information. Et puis, il faut le dire, un QR code c’est moche et ça gâche le spectacle, non ?

La faible pertinence des contenus est donc pour moi la principale raison qui me fait détester le boom du QR code.

QR code : le mauvais

Outre ce premier point sur le contenu, pourquoi le QR code n’est pas toujours la bonne idée marketing ?

Moins de la moitié des français possèdent un smartphone alors suivant la cible à atteindre ou le lieu d’exposition, ça ne prendra pas. En effet si vous souhaitez atteindre des enfants, dépourvu de smartphones, ou des personnes âgés n’utilisant pas cette technologie, le code est à proscrire (bien sûr j’exagère mon propos pour illustrer ce point). De même, si vous le diffusez dans un  lieu à forte influence et que vous souhaitez atteindre le maximum de gens possible (comme les Francofolies) le code est une mauvaise idée.

L’emplacement est la plupart du temps inefficace : le métro où il n’y a pas de connexion, au bord de la route, sur internet même ou en pièce jointe de mail…de nombreux articles traitent de ces cas (lire Bonnes et mauvaises pratiques du code QR et Utilisation des QR codes).

La plupart des gens ne savent pas ce que c’est et ne sauront pas utiliser cet outil marketing à bon escient. Au mieux, on leur expliquera comment s’en servir, ils devront aller choisir une application, la télécharger, l’ouvrir, puis scanner, pour se rendre compte que le contenu ne les intéressera pas. Au pire, il trouveront ça moche.

De ce précédent point découle le suivant : le processus d’utilisation n’est pas optimal. Il faut ouvrir son application de lecture de code, la télécharger si on ne l’a pas, puis scanner le code (sans bouger). Parfois, on a plus vite fait de faire appel à la reconnaissance vocale pour faire une recherche sur Google. Pour moi, l’utilisation des puces NFC est bien plus simple et ludique et ce sera un outil plus présent dans l’avenir, comme chez l’imprimeur Moo.

QR code : le bon

Alors comment utiliser cet outil à bon escient ? Comme je le disais auparavant, le code QR est un outil multimédia, une extension d’une information écrite ou visuelle. Il doit servir à aller plus loin dans le contenu ou l’information donnée, il doit apporter une valeur ajoutée à l’information :
– amener vers une url contenant une vidéo (optimisée pour le mobile et la faible connexion internet, bien évidemment)
– lire un commentaire audio (pour les lieux touristiques ou les musées)
– amener vers un site mobile (ou responsive) contenant des informations supplémentaires (une url que l’on va pouvoir enregistrer dans ses favoris pour y jeter un oeil plus tard)
– télécharger un coupon de réduction
– télécharger une application
– s’inscrire automatiquement à une liste de diffusion mail
– envoi d’un sms automatique (participation à un jeu, don à une association)
– enregistrement automatique d’une fiche contact dans le répertoire de son téléphone
– enregistrement d’un événement dans son calendrier
– géolocaliser un lieu
– et d’autres utilisations plus pratiques comme la connexion à un réseau wifi

label-kontor-vinyl

Le label Kontor nous a montré une utilisation multimédia parfaite du Qr code avec son vrai/faux disque vinyle : une fausse platine en carton, un vrai disque vinyle, un QR code, un smartphone, et le tour est joué !

 

Pour conclure

Utilisez le QR code comme un outil, pas comme une mode. Ne courez pas après lui mais sortez-le au bon moment. Utilisez-le pour informer, faciliter ou surprendre.

Leave a Comment